Congé pour bilan de compétences conditions

Avant de pouvoir bénéficier d’un congé de bilan de compétence, les salariés en CDI ou CDD sont soumis à divers protocoles. De même, ils  peuvent jouir de financement de la part de leur entreprise ou d’autres collectivités. Ces démarches démontrent bien l’importance du bilan de compétences dans la société actuelle.

Qu’est-ce que le bilan de compétence ?

C’est une évaluation des aptitudes professionnelles et personnelles afin d’aboutir à une requalification souhaitée par une personne. Tout individu salarié qui aspire à des perspectives d’avenir peut réaliser un bilan de compétence. Dans une entreprise, il permet au salarié de faire le point sur leur parcours professionnel, mais aussi d’envisager de nouveaux projets d’avenir. Si le bilan de compétence est initié par une entreprise, il se peut que son intention vise à estimer les valeurs de leur employé afin de promouvoir les employés à d’autres postes qui leur conviennent. Il est cependant important de remarquer que les employés ont le droit de refuser de réaliser un bilan de compétence s’ils ne le souhaitent pas. Les bilans de compétences sont réalisés dans des centres agréés et réglementés. Les bilans durent au moins 24 heures.

Quelles sont les conditions pour obtenir le congé

Il est aussi important de remarquer que tous les salariés n’ont pas le droit de disposer de congé de compétences. Il faut certaines conditions. Pour un salarié en CDI,  il faut justifier son statut de salarié durant 5 ans avant sa demande. Il doit aussi être salarié dans l’entreprise pendant 1 an et plus. Pour un salarié en CDD,  ils doivent justifier leur activité de salarié pendant 2 ans au cours des cinq dernières années après 4 mois de CDD dans l’entreprise demandée. Les justificatifs peuvent être des contrats consécutifs ou non. Après avoir obtenu l’autorisation, le congé de bilan de compétence ne peut être autorisé qu’après 5 ans.

Quelles sont les démarches à réaliser

Respectant ces conditions, le salarié doit remettre sa demande 60 jours avant la date du bilan prévue tout en précisant la durée de son congé. L’entreprise a 30 jours pour répondre à la demande de l’employé. L’employeur a ainsi le droit de reporter jusqu’à six mois le congé selon ses justificatifs. Un  bilan de compétence coûte environ 2000 €, le salarié peut financer lui-même ses dépenses ou obtenir l’aide  l’Organisme paritaire collecteur agrée ou OPCA s’il a le titre de Droit individuel à la formation ou DIF.