Transition professionnelle en douceur : Utiliser le bilan de compétences pour changer de carrière

bilan de compétences

Publié le : 09 septembre 20236 mins de lecture

En janvier 2022, selon le baromètre de la formation et de l’emploi du Centre info, un actif sur cinq était engagé dans une action de reconversion professionnelle. Cela signifie qu’un nombre significatif de personnes ont entrepris une démarche visant à se diriger vers un nouveau secteur d’activité. La reconversion professionnelle représente un moment charnière dans une carrière, cependant, passer du désir de changer de voie professionnelle à sa concrétisation nécessite souvent un cheminement long et parfois difficile. C’est là qu’intervient le bilan de compétences. Nous aborderons les phases de la transition professionnelle et comment s’opère progressivement le changement de carrière.

Comment changer de carrière grâce au bilan de compétence ?

Si vous êtes salarié et souhaitez faire un bilan de compétences de votre propre initiative en utilisant votre droit à la formation continue, vous n’êtes pas obligé de consulter votre employeur. Dans cette situation, vous devez effectuer votre démarche en dehors des heures de travail. À défaut, il faudra obtenir l’aval de votre employeur et remplir certaines conditions relatives à vos années d’emploi ou à votre type de contrat (CDD ou CDI). Si votre employeur vous demande de réaliser un bilan de compétence, par exemple, en vue d’un changement de poste, vous devez d’abord donner votre consentement. En effet, cette procédure ne peut être entreprise sans votre accord. Une convention devra être signée entre votre employeur, le centre de bilan de compétences mandaté et vous-même, afin de définir les modalités du projet, telles que sa durée, son contenu et les démarches à suivre. Dans le cas d’espèce, les frais du bilan seront pris en charge par votre société. Le bilan de compétences doit obligatoirement être effectué par un prestataire externe à l’entreprise. L’organisme chargé du bilan de compétences doit généralement être certifié Qualiopi, sauf cas particulier. Cliquez sur ce lien https://www.assonance-conseil.fr pour entrer en contact avec un cabinet spécialisé. Les séances se déroulent en tête-à-tête avec un conseiller, soit en personne, soit via des visioconférences. En outre, si vous êtes travailleur indépendant et que vous souhaitez changer de métier, vous avez la possibilité de réaliser un bilan de compétences. Le montant de ce financement dépendra de la nature de votre activité. Pour obtenir des informations à ce sujet, vous pouvez vous renseigner auprès de l’Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (AGEFICE) au cas où votre domaine d’activité relève du commerce, de l’industrie ou des services.

Nous vous recommandons : Reconversion professionnelle : Comment s'orienter vers un nouveau métier ?

Comment construire son projet de reconversion professionnelle ?

Généralement, la démarche se déroule en trois phases principales. · L’analyse préalable du bilan personnel Prendre la décision de se reconvertir tout en douceur est une étape à ne pas prendre à la légère. Il est normal de rêver d’un nouveau métier, mais cela ne signifie pas nécessairement que l’on est prêt à franchir le cap. Ce désir de changement peut en réalité être motivé par d’autres facteurs tels qu’une insatisfaction à l’égard de son entreprise, un déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, un burn-out, etc. Ainsi, il est important d’explorer en profondeur ses motivations et de prendre le temps d’évaluer sa situation actuelle, en examinant tous les aspects de sa vie. C’est à ce niveau du processus qu’il faut évaluer le programme avec le consultant qui vous accompagne. · L’investigation pour trouver sa voie Cette étape est cruciale et déterminante pour cerner les compétences. Vos aptitudes, aspirations et options de réorientation sont évaluées. Généralement, des tests de personnalité sont utilisés pour déterminer votre profil type, vos qualités professionnelles pour réussir et leur adéquation avec le domaine ou le poste que vous visez. Le bilan de compétences comprend des examens et des entretiens visant à identifier vos motivations et vos aptitudes, tant en termes de savoir-faire (hard skills) que de savoir-être (soft skills). Cela permet de mettre en évidence vos compétences techniques ainsi que vos aptitudes professionnelles et relationnelles. Ces éléments permettent de construire son projet professionnel de manière solide et réaliste. · Sécuriser son choix Il est également essentiel pour toute personne souhaitant se reconvertir d’être extrêmement vigilant quant aux conditions d’accès au métier envisagé et à l’état du marché de l’emploi. Pour cela, il faut s’assurer que votre projet est viable. Dans cette dernière étape, vous faites le point sur l’analyse effectuée et vous êtes en mesure de définir des objectifs réalistes. Vous pouvez ainsi établir un plan d’action pour les atteindre.

À découvrir également : Les bonnes raisons de télécharger l'appli fongecif

Comment financer votre bilan de compétence

Faire un bilan de compétences est relativement coûteux, toutefois, le dispositif peut être partiellement ou totalement financé par certains organismes en fonction de votre situation. Les salariés titulaires d’un compte personnel de formation peuvent mobiliser les droits acquis afin de financer le programme. Dans ce cas, ils doivent directement payer leur bilan avec les droits en euros obtenus dans le cadre de leur CPF. Les demandeurs d’emploi quant à eux sont à la charge de Pôle emploi pour le remboursement des frais liés au projet. Les fonctionnaires et les agents contractuels ont la possibilité de demander à leur administration la prise en charge financière de la prestation ou utiliser leur CPF.

Dans quels cas faire un bilan de compétences peut-il être utile ?
Optimisez votre carrière dans le sport avec un master en management du sport et événementiel international

Plan du site