Comment se comporter lors d’un entretien d’embauche pour le réussir

De nombreuses personnes demandent quelle est la meilleure façon de se comporter lors d’un entretien d’embauche. Bien qu’il n’existe pas de formule magique, il est clair qu’il existe des indications d’attitudes plus ou moins appropriées.

Fondamentalement, le comportement pendant l’entretien d’embauche influencera positivement ou négativement l’impression du recruteur sur le candidat. En d’autres termes, ce ne sont pas seulement les connaissances professionnelles qui seront évaluées, mais aussi tout ce qui touche au monde du travail : pensées, attitudes, capacité à travailler en équipe, capacité à agir sous pression, etc.

Il est, donc, nécessaire de réfléchir à ce qu’il est préférable de dire et de faire lorsque vous êtes en face de l’examinateur. Cependant, il existe des conseils sûrs qui peuvent être suivis et qui aident beaucoup les candidats à un poste vacant, sur le marché du travail.

Les normes

La première chose qu’un candidat à un emploi doit garder à l’esprit est qu’il peut avoir les meilleures connaissances techniques, parmi tous les concurrents, mais s’il n’a pas une attitude appropriée, il aura du mal à être sélectionné. Cela s’explique par le fait que, de vos jours, de nombreuses personnes ont de bonnes connaissances techniques ; d’autre part, les entreprises ne se soucient pas tellement de la formation d’un employé, tant qu’elles pensent que cette personne peut apporter de bons résultats. Par conséquent, savoir comment bien exercer son métier est très peu, aujourd’hui.

En outre, comme indiqué précédemment, il n’existe pas de règle spécifique sur la manière d’agir pendant un entretien d’embauche. Cela varie selon l’entreprise, les techniques utilisées par le recruteur, les questions posées et aussi le niveau de nervosité du candidat.

Cependant, il y a certains points qui doivent être observés et respectés. Le premier point est d’être objectif et ciblé. Il n’est pas nécessaire de raconter toute l’histoire de votre vie à votre interlocuteur. L’idée est de ne questionner que ce qui a été demandé, en adaptant les réponses au côté professionnel. Il n’est pas agréable de s’enliser et cela compte, généralement, des points négatifs pour le candidat.

Un autre point intéressant

Un autre point intéressant est de reconnaître ses propres défauts et de ne jamais les mettre en avant comme une qualité. Si on vous interroge sur vos défauts, pointez-en un et indiquez quelles sont les attitudes prises pour tenter de remédier à ce défaut. Cela montre la sincérité et la qualité de la reconnaissance des points négatifs.

Un point qui est, aussi généralement, très positif, tant dans la vie personnelle que dans la carrière, est le fait de savoir regarder dans les yeux de son interlocuteur. En plus de démontrer la sécurité, le fait de regarder dans les yeux de l’interviewer permet à ce dernier d’observer la sincérité et l’intérêt du candidat.

Il est essentiel de savoir comment parler correctement le français. D’autres langues peuvent être nécessaires, mais le candidat peut même avoir quelques difficultés. Le problème est que le candidat ne sait pas parler français. Comme il s’agit de la langue maternelle, il est essentiel de montrer que vous avez de bonnes aptitudes à la conversation. Il ne s’agit pas d’utiliser des mots fantaisistes et compliqués, mais d’être concis, de ne pas conjuguer les mauvais verbes et de comprendre ce que le recruteur demande, en répondant exactement à ce qui est demandé.

Le problème

Un problème qui apparaît, généralement lors des entretiens d’embauche, est que le candidat doit savoir comment équilibrer la présentation de ses qualités. En d’autres termes, se faire des compliments et se croire supérieur n’est ni cool ni acceptable. En même temps, il est important de montrer des situations dans lesquelles vous avez bien travaillé, en présentant des résultats positifs de projets réalisés dans d’autres entreprises pour lesquelles vous avez travaillé.

Enfin, il est important de se mettre à la place de l’interviewer, de faire preuve d’empathie à son égard. Il est important de comprendre que le recruteur doit choisir le candidat qui a les meilleures références dans l’ensemble. Et même si vous n’êtes pas sélectionné, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas travailler dans l’entreprise, mais cela signifie simplement qu’à ce moment-là, il y avait quelqu’un de plus qualifié. Il est, toujours, possible de réessayer.

Top 6 des langues étrangères qui boostent votre carrière
Comment créer un profil LinkedIn?