La bonne culture d’entreprise est le fruit du top management

Publié le : 21 mai 20214 mins de lecture

On sait depuis les années 1990 que la culture d’entreprise et la réussite économique vont de pair. Entre-temps, la valeur d’une culture d’entreprise a acquis une nouvelle importance. Elle décide si un candidat commence dans une entreprise ou une autre. Toutefois, une culture d’entreprise ne peut être prescrite.

Est-ce qu’on va bien ensemble ? Chaque candidat et chaque entreprise se pose cette question lors de chaque processus de candidature. Généralement à un moment où il a été clarifié d’un point de vue professionnel qu’on va bien ensemble. Il s’agit, ensuite, de savoir si elle est, aussi, une bonne adéquation en termes humains et moraux. Les valeurs fournissent la réponse.

Il s’agit des valeurs et des attitudes du candidat à l’égard, par exemple, de l’autorité, du contrôle, du pouvoir, du statut. Les valeurs rendent les gens différents.

Les valeurs d’une entreprise forment sa culture. Par exemple, la volonté de réussir, la fiabilité ainsi que des relations honnêtes et ouvertes les unes avec les autres, l’initiative personnelle requise et encouragée et l’acceptation des responsabilités. Celles-ci peuvent être trouvées dans les lignes directrices de l’entreprise et, dans certains cas, sur les sites web des entreprises.

Quand tout le monde se serre les coudes

Le lexique d’entreprise Gabler définit la culture d’entreprise comme « l’ensemble des valeurs, normes et attitudes partagées qui façonnent les décisions, les actions et le comportement des membres d’une organisation ». Penser à long terme, agir de manière responsable et gérer en tenant compte des coûts sont des valeurs typiques des entreprises. Elles constituent l’ADN d’une entreprise. Elles lient les employés et créent une identification.

Et elles sont d’une importance capitale pour les candidats. Selon le Baromètre des diplômés de Tendance, une étude menée auprès de 50 000 étudiants, diplômés et jeunes professionnels, 60 % d’entre eux refuseraient une offre d’emploi si la culture d’entreprise ne leur convenait pas. Pour bien plus de 80 % d’entre eux, il est important que leur futur employeur leur convienne.

Une culture positive fait le succès

La culture d’entreprise est, donc, un outil de recrutement pour les nouveaux employés. Et c’est le fondement de la réussite entrepreneuriale. Des scientifiques de l’université de Harvard ont découvert que la culture d’entreprise et la réussite économique étaient liées. L’absence d’une culture positive entraîne des niveaux élevés de congés de maladie et une forte fluctuation. Les entreprises veulent et doivent éviter cela.

La culture d’entreprise prescrite ne fonctionne pas

Par conséquent, l’une des trois tâches les plus importantes du top management est de créer la bonne culture d’entreprise. C’est la conclusion à laquelle parvient le cabinet de conseil en recrutement de cadres et en gestion des talents Korn Ferry, dans son étude Leadership du monde réel, qui précise, également, que si les entreprises fonctionnent de manière hiérarchique, une culture d’entreprise ne peut être imposée.

Néanmoins, les managers sont les protagonistes les plus importants de la culture d’entreprise. Ils façonnent une entreprise par leurs valeurs, leur comportement, leur façon de communiquer et par leurs règles. En tant qu’ambassadeurs, ils illustrent les valeurs de l’entreprise. Idéalement, les employés et les dirigeants développent ensemble une culture d’entreprise et mettent régulièrement les valeurs à l’épreuve.

C’est la culture d’entreprise par excellence.

La culture d’entreprise de R V groupe d’assurance se caractérise par son appartenance à la coopérative FinanzGruppe. Solides, tournées vers l’avenir, collaboratives et engagées avec cœur et âme sont les valeurs fondamentales, sur lesquelles on a aligné des actions et des réflexions.

Gestion et leadership
Messages clés sur un bon leadership

Plan du site