La gestion des compétences dans les entreprises – prétention et réalité

Les décideurs et les directeurs généraux des entreprises aimeraient savoir quelles compétences sont réellement disponibles dans les différentes divisions de l’entreprise et quelles compétences seront nécessaires à l’avenir. Ils seraient en mesure de réagir plus rapidement aux changements et l’incertitude liée à la question de savoir si les nouveaux modèles d’entreprise peuvent être mis en œuvre avec la main-d’œuvre existante serait une relique du passé.

La gestion des compétences peut-elle résoudre tous les problèmes ?

Une chose à l’avance : Non, la gestion des compétences n’est PAS la panacée pour maîtriser tous les défis d’une entreprise. MAIS : Une approche de la gestion des compétences bien adaptée peut apporter des réponses fondées aux questions d’organisation et de gestion des ressources humaines dans l’entreprise afin de répondre aux questions exposées au début. Mais quelle approche est réellement adaptée, orientée vers l’utilisateur, praticable et, sous l’angle des coûts et des avantages, la bonne pour sa propre entreprise ? Une multitude de concepts et d’approches – parfois issus du monde de la psychologie, parfois du monde des sciences sociales, et parfois même du monde de la gestion d’entreprise – se font concurrence et il est difficile pour les entreprises d’évaluer leur efficacité et leur efficience d’utilisation, même après un examen approfondi. Ainsi, dans la recherche d’une approche utile et adaptée, une entreprise devrait non seulement avoir une idée claire de l’objectif à atteindre avec la gestion des compétences dans sa propre entreprise, mais aussi être capable d’estimer quels efforts et quels défis en termes de contenu seront posés par la mise en œuvre d’une approche de gestion des compétences dans l’entreprise en « fonctionnement normal ».

Gestion des compétences 4.0 : Solutions issues de la recherche pour la pratique

Dans le cadre de nos projets de recherche appliquée, nous avons accumulé une vaste expérience dans le domaine de la gestion des compétences. Voici les solutions souvent surprenantes et créatives, les thèses tournées vers l’avenir et les résultats d’études élaborés par des équipes interdisciplinaires, de manière critique, interrogative, provocante et stimulante.

La contribution au projet FLIP « Flexibilisation par la gestion dynamique du personnel et des compétences pour les services à forte intensité de connaissances », qui met en avant le thème du développement des compétences dans la transformation numérique, a déjà fait ses débuts.

La série se poursuivra en vrac avec des articles sur le thème de la gestion des compétences 4.0, c’est-à-dire sur la pertinence du thème de la gestion des compétences dans un monde du travail numérisé.

Une autre contribution sera consacrée au thème et au projet « Transwork ». L’objectif est d’analyser et d’évaluer les changements de la numérisation sur le travail dans les domaines de recherche actuels de la conception du travail (développement des compétences, maîtrise de la complexité, gestion de la productivité et conception et réglementation du travail) et de préparer des exemples pour la conception d’un « bon travail » en fonction des groupes cibles.

Viennent ensuite des contributions sur la gestion des compétences dans le domaine d’application « sécurité », sur le projet AQUIAS « Qualité du travail grâce à une division du travail adaptée individuellement entre les robots de service et les travailleurs de production gravement, non handicapés », sur la question de la gestion des compétences et l’évaluation de la faisabilité des modèles d’entreprise ainsi que sur la question du développement et de la gestion des compétences dans le Future Work Lab.

On espère vous donner de précieuses impulsions avec les contributions sur le thème de la gestion des compétences.

Leadership, numérisation et autres défis pour l’avenir
Les femmes excellent à la tête des entreprises